Biologie du grand dauphin

La vie en groupe

Les cétacés vivent en communauté. Dans le cas du grand dauphin, les femelles tendent à rester avec leurs mères, tandis que les mâles quittent le groupe au moment de la puberté. Avant de partir, ils se mettent généralement en binôme avec d’autres mâles issus d’un même groupe. Ils entretiennent alors entre eux des liens très forts au point d’être quasi-inséparables. Ce type d’association, très stable, peut perdurer le temps d’une vie.

La communication sonore est très importante pour la cohésion du groupe. Elle s’effectue par les sons, tels que les sifflements qui constituent le langage par excellence des dauphins. Mais la communication s’effectue aussi beaucoup par le toucher. Qu’ils voyagent, se reposent ou jouent, les dauphins sont souvent en contact les uns avec les autres.

Malgré les avantages de la vie collective, certains grands dauphins mènent une existence solitaire. Cet isolement reste inexpliqué ; il peut être soit volontaire, accidentel ou pathologique. Ces dauphins portent le nom de « dauphins solitaires » ou, à tort, de « dauphins ambassadeurs ».

Les classes d’âge

La société des grands dauphins se structure en quatre classes d’âges distinctes :

  1. les nouveau-nés,
  2. les juvéniles,
  3. les sub-adultes,
  4. les adultes.

Chacune de ces classes correspond à une période particulière de la vie de l’individu avec des caractères physiques et des comportements particuliers.

La classe d’âge des nouveau-nés concerne les 10 premières semaines de l’animal. Le corps, de couleur très pâle, est marqué par des plis et des lignes fœtales. L‘aileron dorsal n’a pas d’encoches ni de griffures. On dit qu’il est lisse. On observe aussi des poils autour du rostre au cours des premiers jours de vie de l’animal.

La nage du nouveau-né est caractérisée par une tendance à se projeter en dehors de l’eau au moment de la respiration. La mère est très proche et les contacts corporels avec son petit sont nombreux.

La classe d’âge des juvéniles concerne une période comprise entre dix semaines et quatre ans. Le grand dauphin juvénile est plus petit que les adultes et sub-adultes et sa peau est plus pâle. Son comportement est proche de celui des nouveau-nés avec beaucoup d’activités sociales et de jeux. Les juvéniles sont étroitement associés à leur mère ou à d’autres jeunes du groupe.

La classe d’âge des sub-adultes concerne des animaux âgés de 4 à 14 ans. La séparation avec la mère caractérise cette période. Les grands dauphins sont sexuellement immatures. Leur taille est inférieure ou égale à celle des adultes et leur corps est moins robuste. La couleur des sub-adultes est plus pâle que celle des adultes. L’aileron dorsal n’est pas encore marqué ou l’est moins que celui des adultes. Les sub-adultes s’associent entre eux principalement.

La classe d’âge des adultes concerne des animaux robustes et de couleur foncée dont l’aileron dorsal est marqué par des griffures et/ou des encoches. Les adultes sont généralement accompagnés d’individus plus jeunes et/ou d’autres individus adultes.

L’accouplement

Représentation d’un accouplement de dauphins

Le comportement sexuel des grands dauphins est très sophistiqué et étroitement lié au système d’intégration sociale dans un groupe.

La femelle grand dauphin ne procrée pas immédiatement une fois la maturité sexuelle atteinte, soit entre 6 et 10 ans. En assistant d’autres femelles, elle acquiert l’expérience nécessaire pour donner naissance et élever un petit.

Mâles et femelles, sont sexuellement actifs toute l’année, mais la réceptivité des femelles n’est pas permanente.

Les grands dauphins ne forment pas de couple permanent. Les mâles vont de groupes en groupes, à la recherche de femelles réceptiveset peuvent même former des coalitions ou des équipes de deux ou trois individus, afin de « monter la garde » auprès d’une femelle dont la période de réceptivité approche pour s’accoupler avec elle.

Chez les grands dauphins, c’est la femelle qui prend l’initiative des jeux « amoureux », signifiant ainsi au mâle sa disponibilité.

L’accouplement est bref, de 5 à 20 secondes, mais il répété de nombreuses fois à intervalles régulier de quelques minutes. Il a lieu ventre contre ventre.

La gestation et la mise bas

La gestation de la femelle grand dauphin dure environ 12 mois. Au terme de cette période, un seul petit est mis au monde.

Comme chez tous les mammifères, le petit cétacé se développe dans l’utérus de sa mère. La femelle le « nourri » via le placenta.

Sur le plan social, les femelles gestantes prennent de l’importance dans le groupe. Elles sont généralement accompagnées d’une autre femelle pendant toute cette période. Cette « marraine » assistera la future mère au moment de l’accouchement et contribuera à la protection du petit jusqu’à sa complète autonomie.

Jeune grand dauphin accompagné d’un adulte. Les traces des plis fœtaux sont encore visibles sur les flancs du jeune. Crédit photo : GECC

Contrairement aux mammifères terrestres, le jeune a une position fœtale inversée et pointe donc le bout de sa queue en premier. La naissance nageoire caudale en premier est en fait assez logique : l’accouchement s’effectuant dans l’eau, cette position permet au petit de ne pas se noyer au moment de l’expulsion. Il semblerait, en effet, que le changement brutal de température entre la matrice maternelle (36°) et la température effective de l’eau provoquerait, au niveau de la tête, un besoin réflexe de respirer qui pourrait entraîner la mort du jeune.

Une fois dehors, le cordon ombilical se détache tout seul et la mère emmène son petit respirer à la surface.

Quelques heures plus tard démarre l’allaitement qui va durer de 12 à 18 mois. Dépourvu de lèvres, le jeune est incapable de téter, c’est donc la mère qui contracte ses muscles et le lait, de consistance crémeuse, gicle dans la bouche du petit.

L’alimentation

Grand dauphin (Tursiopstruncatus) mangeant un mulet. Crédit photo : GECC

Les dauphins sont des carnivores à dents ; celles-ci sont toutes identiques. Ce sont leurs dents définitives, ils n’ont pas de dents de lait. Les dents chez les grands dauphins ne servent pas à mâcher les proies, mais plutôt à les attraper ou à les retenir, au mieux à les débiter en gros morceaux.

Les dauphins consomment des poissons et céphalopodes, ainsi que des crustacés et des coquillages.

L’estomac du grand dauphin peut surprendre car il ne ressemble pas à celui des carnivores terrestres, mais plutôt à celui des ruminants. Divisé en trois poches, il permet de digérer des proies non mâchées et qui arrivent souvent en grande quantité.

Les grands dauphins font souvent preuve d’ingéniosité pour se nourrir. Voici quelques exemples étonnants :

En Australie, à Shark Bay, des dauphins ont été observés avec une éponge sur le rostre sans doute pour mieux fouir les sédiments tout en se protégeant des épines ou des piquants de certains poissons.

Le long des côtes atlantiques des Etats-Unis et dans le Golfe de Californie, au Mexique, les grands dauphins poussent les poissons à s’échouer sur des hauts fonds découverts par la marée, où ils viennent les prendre dans leur bec en sortant à moitié de l’eau.

Dans d’autres régions du monde, des grands dauphins tirent profit de l’industrie de la pêche en allant prélever leurs proies directement dans des filets de pêche.

On a même pu observer des dauphins, à la verticale, tête en bas, s’enfonçant jusqu’aux yeux dans le sable à la poursuite d’une proie. On parle alors de la technique du “cratère”.

< Anatomie du grand dauphin La perception de l’environnement >
 canada goose paris