Le GECC

Le Groupe d’Étude des Cétacés du Cotentin et des mammifères marins de la Mer de la Manche (GECC) est une association loi 1901 qui a vu le jour en 1997. Son objectif consiste en l’étude et la préservation des mammifères marins en mer de la Manche.

Le GECC n’est pas une structure de Whale watching, c’est-à-dire qu’il n’emmène pas des particuliers en mer pour aller “voir” les dauphins. Les sorties en mer du GECC poursuivent un objectif scientifique de récolte des données et se font avec une équipe réduite, formée et spécialisée.

f

Les missions du GECC regroupent de manière indissociable :

  • l’observation en mer et depuis la côte,
  • l’animation du réseau d’observateurs,
  • l’administration de l’application “OBSenMER”,
  • l’analyse scientifique et l’interprétation des données récoltées sur le terrain,
  • le partage et l’échange de connaissances,
  • l’éducation et la sensibilisation du public à la préservation des espèces et de leur milieu

Depuis 2007, le GECC se spécialise notamment dans l’étude des grands dauphins (Tursiops truncatus) en Mer de la Manche.

Collaboration et échange
Le GECC met en place des partenariats avec différents laboratoires de recherche (tels que l’Université de la Rochelle, le CEBC-CNRS, le CRESCO, l’ENSTA, l’Université de Liège, l’Université de Montpellier, etc.) pour faire avancer la connaissance sur les mammifères marins. Le GECC assure une mission de suivi des Grands dauphins dans le cadre d’un contrat avec l’Office Français de la Biodiversité.

Ouverture et partage
Les données acquises par le GECC sont partagées : elles sont publiques et consultables par tous sur demande. Les résultats obtenus sont diffusés dans différents rapports et articles téléchargeables depuis le site internet du GECC.

f

La zone d’étude du GECC correspond à une surface d’environ 7000 km2 entre la baie de Seine et la baie de Saint-Brieuc. Elle englobe une partie des îles anglo-normandes, à savoir Aurigny, Jersey, les archipels des Ecréhou et des Minquiers.

Elle est caractérisés par plusieurs particularités physiques, telles que la forte amplitude des marées, des courants intenses et une faible profondeur. Il s’agit d’une région qui subit une pression anthropique importante sur son littoral, en raison de la pêche, de la conchyliculture, du trafic maritime, de son activité industrielle et agricole. De plus, plusieurs projets d’Énergie marine renouvelable (EMR) sont à l’étude dans cette zone.

Cette forte pression justifie la volonté de protéger notre remarquable patrimoine naturel régional en assurant le maintien et la restauration de certains habitats, l’équilibre entre les activités humaines et la préservation de la biodiversité. Pour toutes ces raisons, le GECC intègre dans son travail l’évaluation des conséquences des actions humaines sur la population des grands dauphins de la zone.

L’ÉQUIPE DU GECC au 1er janvier 2021

Le bureau de l’association

  • Président, Jean-Marie Déant
  • Vice-président chargé des Études et fondateur du GECC, Gérard Mauger
  • Vice-président chargé des relations internationales, Philippe de Meersman
  • Secrétaire, Laurence Métayer
  • Secrétaire-adjointe, Delphine Eloi
  • Trésorier, Bruno Eloi
  • Trésorier-adjoint, Nicolas Hick

Les salariés

  • Dr Pauline Couet, chargée de mission études scientifiques
  • Gaspard Conseil, chargé de la base de données photo-identification

UNE ORGANISATION FONCTIONNELLE EN 5 PÔLES

Pôle “Vie associative”

  • Jean-Marie Déant
  • Gérard Mauger
  • Bruno Éloi
  • Laurence Métayer

Pôle “Études et travaux scientifiques”

  • Dr Pauline Couet
  • Gérard Mauger

Pôle “Administration OBSenMER”

  • Dr Pauline Couet
  • Jean-Marie Déant
  • Gérard Mauger

Pôle “Réseau d’observateurs de mammifères marins”

  • Delphine Éloi
  • Dr Pauline Couet
  • Jean-Marie Déant
  • Gérard Mauger

Pôle “Éducation & sensibilisation”

  • Gérard Mauger
  • Delphine Éloi